Finale de l’US Open : ce qu’on retient de Zverev

Article : Finale de l’US Open : ce qu’on retient de Zverev
Étiquettes
14 septembre 2020

Finale de l’US Open : ce qu’on retient de Zverev

Une finale pas impressionnante sur le plan tennistique, mais inoubliable. Zverev a perdu au bout de cinq sets une finale qu’il maîtrisait pourtant.

Zverev
Capture d’écran, Zverev vs Thiem en finale US Open, Google

Zverev avant la finale de l’US Open

On voulait qu’il aborde mieux ses matches, Zverev l’a fait. Après des tours précédents assez difficiles, où il lui a fallu forcer la décision pour gagner… Sascha Zverev n’était pas vraiment flamboyant durant tout l’US Open. Il faisait juste le job en encaissant souvent un set. Même quand il joue mal, il parvient à gagner. En quart de finale contre Coric, il a montré cette force… qui n’est pas des moindres. En demi-finale, on a retrouvé le même Zverev que contre le Croate, mais cette fois-ci la résistance paraissait plus importante. Et Zverve s’en sortait difficlement avec 2 sets perdus. Mais heureusement à partir du troisième set, il hausse son niveau de jeu. Il commence à jouer son meilleur tennis depuis le début de la quinzaine.

Les trois dernières manches qu’il a remportées contre Carreno Busta a mis en exergue beaucoup de ses qualités. D’abord Il a montré comment son coup droit pouvait être décisif. Puis il a amélioré son sevice, qualité qu’on lui connaissait déjà avec 14 aces. Ensuite, il a montré un trés bon jeu en défense avec des reours décisifs. Et enfin, il revenait au filet avec une certaine maîtrise. Voilà, j’ai vu mon Sascha Zverev en cette fin de match. Je savais que celui-ci pouvait tenir tête à n’importe quel joueur de tennis. Medveev ou Thiem (qui jouaient dans la foulée), j’étais persuadée qu’à ce niveau de jeu, Zverev a ses chances de vaincre.

Zverev si près…

La principale inquiétude avant cette finale de l’US Open était, pour moi, l’entamme. Il fallait sortir le grand jeu alors pour ne pas s’obliger après à forcer la décision. Mais on force toujors la décision en tennis. On s’y prépare surtout quand on joue un Dominic Thiem tenace qui ne lache rien sovent. Il fallait sdonc assurer son service et être capable de faire de bons retours de balle. Eh ben, Zverev a fait tout ça. Une trés bonne couverture du court lui permet d’enchaîner service volley et d’alterner entre ligne de fond et montée. J’avais l’impression que c’était le match que Sascha maîtrisait le mieux depuis quelques mois (à part vs Fokina qui n’est pas son adversaire le plus redoutable).

Pour m’enflammer un peu, je voyais en effet une incroyable couverture du terrain et des retours à la Djokovic. Des passings shots magnifiques à la Nadal ont illuminer ma soirée. Un jeu d’attaque entreprenat et jeu au filet à la Federer pour prouver qu’il travaille dans ce secteur depuis quelques temps. Ca y est, il fait le match parfait avec 11 occasions de break dans les 2 premières manches dont 4 de converties. Ce ratio est moins bon dans la deuxième manche (2/8), mais en tout cas il conclut deux maches parfaites.

Je gardais tout de même à l’esprit que rien n’est encore joué. Thiem a abordé ce match un peu comme le faisait Zverev devant des outsiders. La pression. En effet l’Autrichien jouait gros. Très gros. Après trois finales en Grand Chelem perdues face à Nadal et Djokovic, il ne devait pas se rater, lui qui est l’intermédiaire entre le trio de tête et la #NextGen.

Mais…

J’ai aimé l’attitude du joueur Allemand. Il est resté zen. Même à quelques jeux d’un premier titre de Grand Chelem, Zverev est resté concentré. Il perd les toisième et quatrième set sans vraiment perdre le fil de la rencontre. Mais le contexte va jouer forcèment . Un break effacé d’entrée dans la dernière manche relançait pourtant complétement le finaiste malheureux de l’US Open 2020. Un autre break à 4-3 retournait le match entre les mains de l’Allemand. Il fallait donc… servir pour le titre. Il peut se passer tous les scenarii dans la tête du joueur de 23 ans. Première finale de Grand Chelem, deux sets d’avance , puis deux sets perdus, et aintenant servir pour le titre !

« La vérité est que j’étais très proche d’être un champion du Grand Chelem. Pour moi, ce qui m’a le plus bouleversé, ce n’est pas le troisième set ou quelque chose comme ça, c’est le cinquième set. J’ai encore eu beaucoup d’occasions dans cette manche décisive set et je ne les ai pas utilisées.

Alexander Zverev après le match

A part dire qu’il n’aura jamais réussi ce servir, je ne peux pas décrire ce qui se passe par la suite. C’était très tendu. Dans le tie-break, son service n’est plus le même. Il avoue que son quadriceps gauche a eu des crampes. Donc il n’a pu servir convenalement. Aujourd’hui ce n’était pas un problème criant de mental, c’était d’abord très tendu pour une première finale de Grand Chelem. L’évènement était trop important pour sa jeune carrière devant un joueur qui jouait sa quatrième finale en Major. Il perd le tie-break avec beaucoup de déceptions. Il dominait clairement ce cinquième et méritait de le remporter. Zverev est resté volontaire, allant chercher les points jusqu’au filet.

Le moment d’un nouvel envol pour la carrière de Zverev

Défaite frustrante, mais prestation non décevante sinon des regrets pour la gestion du match. On peut mettre ça derrière le manque d’escpérience. Néanmoins, on retient un bon Zverev capable de hausser son niveau de jeu dans les grands rendez-vous. Les qualités tennistiques ne manquent pas. Ce qui lui a souvent fait défaut est donc le mental et la gestion de la pression. On espère vivement qu’il va grandir dans ce domaine.

En outre, on a souvent dit que Zverev n’évolue plus, il stagne. Il vient de prouver le contraire. Non seulement il a évolué dans les résultats, mais aussi dans le jeu. Il est en train de développer un jeu d’attaque, probablement redoutable, qu’on espère de revoir encore. Ajoutées à cela, une bonne défense et une qualité de contre-attaquant.

Il faut rapidement passer à autre chose et retenir tout le positif de ce tournoi pour Zverev. Pour sa première expérience en finale, il joue un scénario des plus improbables en Grand Chelem. Il vient de lancer un signal fort. Prêt à confirmer à Roland-Garros ?

Partagez

Commentaires