2020 : si prometteur... et si décevant !

L’année 2020 était, pour tout fan de compétitions sportives, richissime avec l’Euro et les Jeux Olympiques. Finalement ces deux très grands évènements n’ont pas eu lieu à l’année prévue. Tout cela à cause d’un autre évènement mondial bien moins heureux : la Covid-19.

Les Jeux Olympiques et l’Euro devaient être les évènements phares de 2020 et de loin. Tokyo allait être la capitale du monde sans conteste. Les touristes connaissaient déjà leur destination. Mais c’était sans compter sur un virus qui se voulait lui aussi sur le devant de la scène. Sauf que quand il s’y place, il pourrit la vie à tout le monde.

Les amoureux des jeux qui ont des vacances estivales comme moi, allaient s’enfermer à la maison devant leur téléviseur toute la période pour vivre l’évènement. Finalement rien n’aura changé. On s’est bel bien enfermé des journées durant. Sauf que le programme à la télé est des moins attendus. La Covid-19 fait tous les programmes, du sommaire des journaux télévisés aux émissions réadaptées au contexte sanitaire.

Pour relier le monde entier, on attendait les cinq anneaux olympiques . Mais la pandémie du COVID-19 s’en est malheureusement chargée. Les cinq couleurs du drapeau olympique qui devait nous donner le sourire, ne sont finalement retrouvées que sur nos masques, barrières des sourires.

L’année 2020 c’était aussi l’année du tour d’Europe des villes hôtes de l’Euro sous l’égide de l’UEFA. Finalement c’est l’Union Européenne qui a été en vue parce que devant réagir face à la COVID-19.

Football Sports COVID-19 2020
Crédit Photo : @Capri23auto via Pixabay

Lire aussi : Covid-19 à Dakar

L’année 2020 : celle du huis-clos

Perturbés et arrêtés un moment, les championnats de foot ont repris dans des stades vides.
Le huis-clos donnait l’impression de suivre des matches amateurs, sans enjeux. Généralement les supporters au stade expriment nos émotions et nos sentiments en tant que téléspectateurs. Et sans eux, on a donc l’impression de ne pas vivre les matches.
Là on a compris que « Football is nothing without fans ! »

Heureusement les organisateurs ont eu la bonne idée de mettre en place une tribune virtuelle. Sans elle, les matches allaient être des moments de sieste.
Mais les supporters dans le stade sont quand même irremplaçables. Vous imaginez-vous l’extase des supporters « Villans » dans les tribunes pendant l’exploit d’Aston Villa sur Liverpool 7-2 ? Quid de la rencontre spectaculaire entre Manchester United et Leeds. Les supporters de ces deux clubs se détestent et ils s’affrontaient pour la première fois en championnat depuis une dizaine d’années.

Sans oublier un des événements sportifs les plus importants en Angleterre : les play-offs de Championship. Si vous avez vécu ce but légendaire de Troy Deeney vénéré par les supporters qui exultent sur la pelouse, alors que son club était à un poil de l’élimination, évidemment les matches à huis-clos cette année sont tristes.

Mené 2-1, Leicester obtient un pénalty à la 97e pour aller en finale des play-offs. C’est raté. Troy Deeney qualifie de suite Watford.

L’absence des supporters a tout de même quelques points positifs notamment pour les acteurs professionnels. Les coaches communiquent mieux avec leurs joueurs. Nous aussi nous entendons leurs consignes et cela nous donne de meilleures idées sur les ambitions des équipes pour un match donné.

En 2021, on souhaite tous que les compétitions sportives retrouvent tout leur charme et reprennent leurs cours normal. Tout en espérant que l’Euro et les Jeux Olympiques nous feront vivre de très grands moments, je vous souhaite :

2020 SPorts
UN JOYEUX NOUVEL AN !
Partagez

Auteur·e

vivredanslemonde

Commentaires